Espèces protégées et suivis prioritaires des Libellules


24 Heures Naturalistes, Espèces protégées, Suivis odonatologiques / jeudi, juillet 29th, 2021

Dès 1989, le Groupe Sympetrum montait un dossier pour demander la protection nationale des espèces de Libellules inscrites à la Convention de Berne de 1979, entrée en vigueur en 1982 mais ratifiée par la France, seulement en avril 1990. Des contacts sont alors pris avec la Direction de la Protection de la Nature au Ministère et le soutien de Jean-Louis Dommanget et son équipe est demandé. Les résultats apparents se font attendre et nous n’avons pas retours directs, mais en 1993 sort la loi du 22 juillet : Lois de Protection nationale et en Ile de France de quelques espèces d’Odonates.Cette liste est conforme à celle de la Convention de Berne. Les mêmes espèces sont intégrées à la Directive Habitats du 21 mai 1992 à l’origine de la mise en place du réseau Natura 2000.

Tableau des statuts et préconisations (état 2006)

Nos inventaires et données de prospection permettent de participer en 1994-1995 à l’élaboration de dossiers spéciaux sur la Directive Habitats (Isère, Savoie, Haute-Savoie, Isle Crémieu, Rhône-Alpes). Nous éditons en 1997 un Atlas des espèces rares et menacées du nord des Alpes françaises (Isère, Savoie et Haute-Savoie) (Deliry 1997).

Les principaux suivis concernent initialement Coenagrion mercuriale, Macromia splendens, Oxygastra curtisii et Gomphus graslinii. La recherche, sans succès, de Sympecma paedisca est menée en Isère et en Savoie. Le projet Leucorrhinia mis en place en 1990 est toujours d’actualité. Redécouverte dans la région en 2007, Stylurus flavipes est l’objet de recherches approfondies et spécifiques. La Plan National d’Actions en faveur des Odonates (2010-2015) puis le Plan National d’Action en faveur des Libellules (2020-2030), avec une période de transition entre 2015 et 2020 prennent le relais. Quatre espèces sont tout particulièrement l’objet de nos travaux : Coenagrion caerulescens, Sympetrum depressiusculum et deux espèces protégées qui sont Leucorrhinia pectoralis et Macromia splendens. Leucorrhinia albifrons est l’objet d’études en Haute-Savoie, Leucorrhinia caudalis dans l’Isle Crémieu et le Massif de Bonnevaux et Ophiogomphus cecilia, de recherches dans la Loire et de premiers suivis depuis sa découverte récente sur le Haut-Rhône.

L’essentiel des espèces protégées en France sont inscrites sur la Liste Rouge mondiale et leur statut a été révisé en 2020.

Références

  • Bal B. 1996 – Agrion de Mercure en Haute Savoie, le retour. – Sympetrum, 9.
  • Bal B. 1996 – Oxygastra curtisi au roc de Chère : fin provisoire de l’énigme. – Sympetrum, 9.
  • Baux V. & Krieg-Jacquier R. 2018 – Leucorrhinia pectoralis dans l’Ain : rigueur dans les inventaires, conséquences sur la gestion des habitats et la pérennité des populations. – Bourgogne-Franche-Comté Nature, 28.
  • Chassery C. 2018 – Identification et caractérisation des lieux de reproduction de la Leucorrhine à gros thorax (Leucorrhinia pectoralis) en Dombes (Ain). – Rapport de stage, Univ. Grenoble, Groupe Sympetrum.
  • Deliry C. 1991 Ces espèces de libellules sont protégées par la loi. – Document GRPLS : 3 pp.
  • Deliry C. 1997 – Atlas des Libellules de la Région Rhône Alpes. Premier volet : les espèces rares et menacées des départements des Alpes du Nord françaises : Isère, Savoie, Haute Savoie. Première partie : Introduction, les districts naturels, diagnostic patrimonial des espèces, bibliographie utilisée. – Sympetrum, spécial, 12 : 62 pp.
  • Deliry C. 1997 – Atlas des Libellules de la Région Rhône Alpes. Premier volet : les espèces rares et menacées des départements des Alpes du Nord françaises : Isère, Savoie, Haute Savoie. Deuxième partie : Les Zygoptères. – Sympetrum, spécial, 13 : 48 pp.
  • Deliry C. 1997 – Atlas des Libellules de la Région Rhône Alpes. Premier volet : les espèces rares et menacées des départements des Alpes du Nord françaises : Isère, Savoie, Haute Savoie. Troisième partie : Les Anisoptères. – Sympetrum, spécial, 14 : 73 pp.
  • Deliry C. & Grand D., 1998 – L’Agrion de Mercure dans la région Rhône-Alpes-Dauphiné. – Dossier d’étude du groupe Sympetrum.
  • Deliry C. & Grand D., 1998 – L’Agrion de Mercure dans la Moyenne Vallée du Rhône. – Dossier d’étude du Groupe Sympetrum.
  • Faton J.M., 2003 – Avancement de la prospection dans la Drôme et découverte de trois nouvelles espèces dans le département : Coenagrion caerulescens (Fonscolombe, 1838), Gomphus graslinii Rambur, 1842 et Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839). – Martinia, 19 (2)  : 61-64.
  • Faton J.M. & Deliry C. 2004 – Surveillance de la population de Coenagrion mercuriale (Charpentier, 1840) dans la Réserve naturelle nationale de Ramières du Val de Drôme (Odonata, Zygoptera, Coenagrionidae). – Martinia, 20(4) : 163-179.
  • Grand D. 1998 – Calopteryx haemorrhoidalis et Oxygastra curtisii dans le Rhône suivi d’autres observations sur ce département. – Sympetrum, 11 : 7-10.
  • Grand D. 2010 Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825) dans la Dombes (département de l’Ain) : éléments de biologie (Odonata, Anisoptera : Libellulidae). – Martinia, 26 (3-4) : 151-166.
  • Grand D., Greff N., Delcourt G. 2001 Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825) nouveau pour le département du Rhône. – Martinia, 17 (3) : 107-109.
  • Greff N. 2003 Suivi de la population de Leucorrhinia pectoralis sur l’étang de But (St Etienne du Bois – 01). Rapport de synthèse 1999 à 2003. – Dossier d’étude du GRPLS, Hermine : 50 pp.
  • Krieg-Jacquier R. 2020 – Prospection et identification des sites de reproduction de Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825) en Dombes et Bresse de l’Ain. Rapport 2019. – GRPLS.
  • Joanin M. 2018 – Actualisation de la connaissance de la Leucorrhine à front blanc. Structures et fonctionnement des populations en vallée de l’Arve (74). – Rapport de Master 1.
  • Maurin H. (Ed.) 1994 – Le Livre Rouge. Inventaire de la faune menacée en France. – WWF, MNHN, Nathan, Paris : 176 pp.
  • Pattard L. 2009 – Disparition de Leucorrhinia pectoralis et Leucorrhinia caudalis de l’Isle Crémieu. – Dossier Sympetrum, stage Univ. Lyon I : 22 pp.
  • Richoux P. & Grand D. 1998 – Des Libellules rares : un signe de la biodiversité sur les étangs du domaine de Praillebard. – La Lettre de la Fondation Pierre Vérots, 7 : 2-3.
  • Thuiller C. 2013 – Plan de gestion du complexe des étangs Marron, Brénod (01). – Synthèse SIABV.