73 – Odonatologie savoyarde (mai-juin 2021)


Bilans bimestriels, Savoie / mardi, juillet 13th, 2021

Image d’en-tête – Coenagrion scitulum – © Alexandre Giusti

• Consultation du GRPLS par la communauté de communes de Coeur de Tarentaise pour la gestion d’un lac à Hautecour. Sur ce site il a été vu quelques imagos de Leucorrhinia albifrons il y a plusieurs années mais plus rien depuis.

Stratégie des Aires Protégées : Envoi de sites que l’on juge importants pour les odonates via le CEN Savoie à la DDT. De notable on retiendra surtout le site du col de la Croix de Fer qui est sur-fréquenté mais qui a une richesse odonatologique très importante en Savoie (Sympetrum vulgatum, S.danae, S.flaveolum, Lestes sponsa, Leucorrhinia dubia pour les espèces remarquables).

• Formation CIMaE en Haute Savoie à Vougy (Laura Guyot, Benoît Chalais, Alexandre Giusti).

• Sortie avec le GRPLS (André Miquet, Philippe Freydier, Alban Culat) et le CEN Savoie (Laura Guyot, Régis Krieg-jacquier, Alexandre Giusti) . Une belle journée d’échanges et qui a commencé avec la présentation d’un étang ré-aménagé par le CEN pour qu’il soit favorable à la biodiversité. Déjà pas mal d’espèces de libellules vues. Visites d’autres sites notamment dans l’APPB sur Chamousset. Discussions pour participer aux inventaires de certains sites du CEN et également pour mieux protéger/valoriser certains autres.

• Animation libellules grand public, avec le parc des Bauges (Richard Cousin) et le GRPLS (Laura Guyot, Alexandre Giusti) sur la commune de Thénésol, dans le cadre de l’observatoire de la biodiversité qui a eu lieu en 2020 sur cette commune notamment. Accord de principe avec Richard pour une convention d’échanges de données avec le parc des Bauges. Un article est paru dans le Dauphiné.

• Le matin avant l’animation avec le parc des Bauges, prospection du côté de Gilly-sur-Isère (5 données avant cette sortie), a permis de trouver une nouvelle station de Lestes barbarus et Coenagrion scitulum tous 2 très rares en Savoie (dans des bassins d’eaux pluviales de la zone industrielle).

• Les outils de la base Odonata nous ont permis de mieux cibler les sorties de l’année. Le travail pour l’atlas s’en trouve grandement facilité. C’est déjà 3 communes vierges de données qui ne le sont plus. Les communes avec moins de 10 données sont également ciblées, 10 communes ont d’ores et déjà dépassé ce critère.

• La recherche de Stylurus flavipes et Ophiogomphus cecilia sur le Rhône avec le SHR a déjà été reporté plusieurs fois du fait des conditions météo.