26 – Le dossier de la dernière chance pour le Marais du Pas de l’Estang


Dossiers Rouges, Drôme / samedi, mai 22nd, 2021

Image mise en avant – Lestes barbarus – ©© byncsa – Loup Noally

Un site important dans la Drôme

La Drôme ne présente pas de grands marais et le Pas de l’Estang avec seulement une surface de 2 ha y fait bonne figure. On trouve par ailleurs le Marais de Beaurière (20 ha), celui de Suze-la-Rousse (20 ha) et celui de Montoison (5 ha)… le Marais de Printegarde (3 ha) et pour ainsi dire rien d’autre.

Les marais de Suze, Montoison et du Pas de l’Estang sont gravement menacés d’assèchement suite à des modification de fonctionnement hydrauliques intervenus depuis 20 ans, et dans le cadre d’un changement du climat dans la Drôme.

Le Pas de l’Estang est situé à l’intérieur d’une cuvette argileuse, alimentée uniquement pas les pluies, le Pas de l’Estang est un ancien étang naturel qui a évolué en marécage. Celui-ci s’assèche en général en fin d’été. Il n’est pas inondé à chaque printemps, si bien que certaines années, la plupart des pontes réalisés par Lestes barbarus sont condamnées.

Extrait du Dossier Rouge n°61 (Faton 2021)

On y découvrira parmi la flore la Gratiole officinale, l’Ophioglosse langue-de-serpent, le Scirpe maritime. Les amphibiens sont représentés notamment par le Crapaud calamite et le Pélodyte ponctué. Lestes barbarus est une des Libellules intéressante du Marais.

Le site a été longtemps le seul où on connaissait Coenagrion scitulum dans le département (Faton 1997). C’est une espèce en expansion qui a été découverte depuis en d’autres endroits de la Drôme.

Un premier Dossier Rouge en 1996

En 1996 le site très menacé a été l’objet d’un premier Dossier Rouge (Faton & Deliry 1996). On y demandait son classement en APPB. 23 espèces y avaient été alors observées, dont 4 en Liste Rouge nationale. Une visite de l’association y a été réalisée lors de l’automne 1996, en parallèle d’un Conseil d’Administration tenu à la maison de la réserve naturelle des Ramières. Il est rangé dans la liste des sites odonatologiques remarquables de la région (Deliry 2007).

Un nouveau Dossier Rouge en 2021

PDF (Haute définition)PDF (Réduit)

Le Dossier Rouge du marais du Pas de l’Estang est une mise à jour du dossier que nous avions édité en 1996, quelques mois avant la réalisation des travaux illégaux sans autorisation dans cette petite zone humide exceptionnelle. Le mille-feuilles des statuts juridiques, et notamment la Loi sur l’eau sensée protéger les zones humides, a montré qu’elle avait été sans effet pour protéger le site. C’est la raison qui a motivé le Groupe Sympetrum à réaliser une mise à jour du Dossier Rouge 25 ans après et demander le classement du site en Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope pour assurer la protection durable et la restauration écologique du marais (Faton 2021).

Actuellement 40 espèces de Libellules ont été recensées depuis 1985 (Faton 2021).

Quelques références

  • Deliry C. 2007Liste indicative des sites odonatologiques remarquables de Rhône-Alpes. – Document GRPLS.
  • Faton J.M. 1997 – Les Odonates du département de la Drôme – Bilan des prospections de 1985 à 1996. – Martinia, 13 (1) : 3-23.
  • Faton J.M. 2021 Le marais du Pas de l’Estang à Saoû (Drôme). Mise à jour du Dossier Rouge n°23 – 1996. – Dossier Rouge n°61. – PDF
  • Faton J.M. & Deliry C. 1996Le Marais du Pas de l’Estang (Drôme). – Dossier Rouge n°23.
  • Marcellin S. 2016ZNIEFF 820030090. Marais du Pas de l’Estang. – INPN, SPN-MNHN : 9 pp.