Sympetrum depressiusculum dans l’Ain


Ain, Sympetrum depressiusculum / samedi, août 20th, 2011

État des connaissances dans l’Ain – Cette espèce anciennement indiquée dans le département de l’Ain par les auteurs, n’est connue récemment que par des mentions d’individus erratiques : L’Étournel en 1988 (Y.Beauvallet & J.Hamon), Château-Gaillard en 2003 (A.Bernard).

Population pérenne à Culoz – Il existe cependant une population pérenne découverte le 25 juillet 1997 par C.Deliry à Culoz à proximité du Pont de la Loi. Confirmée l’année suivante et en 2002, la population était encore mal évaluée et n’avait pas été vérifiée depuis près d’une dizaine d’années. Lors d’une visite spécifique sur le site (C.Deliry, R.Krieg-Jacquier, B.Janvier et C.Griot), le 20 août 2011 par météo caniculaire, une population estimée à une cinquantaine d’individus est bien active sur le site et présente des insectes de divers âges ce qui est conforme à sa bonne reproduction sur cette localité.

Culoz (Ain) le 20 août 2011 – ©© byncsa – Cyrille Deliry – Histoires Naturelles
L’abdomen déprimé, bordé de marques noires et les ailes mordorées sont autant d’indications qui orientent vers l’identification de cette Libellule rare.

En Grave Danger dans l’Ain – Il s’agit de la seule localité pérenne du département de l’Ain. Nous connaissions des localités voisines sur le département de la Savoie, sur la commune de Vions, mais les habitats ont évolué défavorablement et ne semblent plus pouvoir accueillir l’espèce. Ceci fragilise grandement le statut d’une espèce qui est classée en danger (2011) sur le département de l’Ain : une catégorie supérieure est adaptée : CR (en grave danger de disparition) (2011) s’impose.

Culoz (Ain) 20 août 2011 © R.Krieg-Jacquier