01 – Pont des Pierres (Réserve Naturelle)


Ain, Cordulegaster bidentata, Sites odonatologiques / vendredi, août 27th, 2021

Commune de Montagne (Ain).

©© bysa – Björn Sothmann – Wikimedia commons
©© OpenStreetMap – Périmètre de la Réserve naturelle

2011-2019

Les populations de Cordulegaster bidentata sont emblématiques de la Réserve Naturelle régionale

La Réserve Naturelle Régionale de la Galerie du Pont des Pierres est un espace naturel protégé depuis décembre 1997, en raison de la présence de plusieurs espèces de chauves-souris dans une galerie artificielle creusée vers 1916-1920, sur 1 km, pour un projet hydroélectrique qui n’a pas abouti. La Lpo Auvergne-Rhône-Alpes (anciennement Cora) est désignée gestionnaire de la réserve naturelle, depuis sa création. D’autres enjeux de conservation, pris en compte dans le deuxième plan de gestion de la Rnr pour la période 2018-2022, ont été mis en évidence par les divers inventaires naturalistes sur les 9,3 hectares de sa surface ainsi que sa périphérie. La Rrn est composée de forêts feuillues et mixtes, de falaises et de quelques pelouses sèches dans un espace de gorges où passe la Valserine, un affluent du fleuve Rhône. La rivière est alimentée par de nombreux ruisselets et suintements de pentes dont certains abritent une espèce d’odonate rare dans le département de l’Ain : le Cordulégastre bidenté (Cordulegaster bidentata).

C’est le 18 mai 2011 que Jacques Bordon découvre la présence de l’espèce dans la RNR lors d’un inventaire des Lépidoptères. En 2012, Robin Letscher observe la première larve en milieu souterrain à 37 m de l’extérieur. À la suite à ces observations, on va alors chercher et trouver des larves sur plusieurs ruisselets, suintements et sorties ou entrées de galerie. En 2016, des larves et des émergences ratées sont observés dans la galerie à plusieurs dizaines de mètres de l’entrée et un individu émergent est observé à 117 m de l’extérieur. Les conditions difficiles du milieu souterrain n’ont pas permis à l’imago de survivre mais les larves y parviennent parfaitement.

En 2018, c’est le début du projet Étude & Suivi de Cordulegaster bidentata sur 9 stations .

Cette étude débute mi-avril 2019 pour Loup Noally stagiaire de BTSA GPN par un tour de reconnaissance des stations sur lesquelles les suivis vont être réalisés et la découverte d’une nouvelle station en amont de la RNR où plusieurs larves de différents stades sont trouvées.

Un protocole de relevés est ensuite mis en place et affiné au cours de l’année grâce à la bibliographie effectuée sur l’écologie de l’espèce et les autres études déjà réalisées dont notamment celle de Tatiana Morvan & Guillaume Doucet dans le Châtillonnais ainsi que celle de Jochen Tamm en Allemagne.