Aeshna isoceles (Müller, 1767)


Aeshna isoceles, Monographies / mardi, décembre 28th, 2021

Æschne isocèle – Norfolk Hawker – Famille des Æschnidés

PNAL (Massif Central seulement) – LC Rhône-Alpes – LC France – LC Europe – LC UICN

Cartographie 2021 – Noir : données très récentes (moins de 10 ans), gris : données ayant entre 10 et 20 ans, blancs : données ayant plus de 20 ans

Cette espèce assez commune a quelques tendances méridionales peu perceptibles dans la région, sinon en terme d’effectif des populations. On la trouve volontiers dans la Plaine du Forez (Loire), dans l’Isle Crémieu (Isère) et dans le Bas Bugey (Ain). Elle fréquente aussi de manière significative la basse vallée du Rhône (Ardèche, Drôme) ainsi que la vallée de l’Arves (Haute-Savoie) secteur, où elle est en expansion. C’est une espèce des marais et étangs évolués, présente dans le sud sur des habitats plus divers et s’observe y compris sur les eaux lentes.

Les éléments cartographiques récents ne montrent pas d’évolution significative et confirment les secteurs où les populations sont les plus denses (voir ci-dessus). Les observations des Hautes-Alpes, déjà très rares, sont à actualiser.

Cette espèce est bien représentée côté rhônalpin, mais elle manque sur divers secteurs du Massif Central où elle tends à être particulièrement rare. La reproduction n’y est pas souvent prouvée. Elle occupe souvent des habitats stagnants assez évolués. Il n’y a pour l’heure pas d’action particulière menée en Auvergne sur cette espèce sinon quelques prospections ciblées. Des progrès dans la connaissance et la recherche de l’espèce en Auvergne méritent d’être poursuivies afin d’évaluer les enjeux et les menaces.

Records d’altitude : 1024 m (Isère) et 992 m (Haute-Savoie).