Aeshna caerulea (Ström, 1783)


Aeshna caerulea, Monographies / mardi, décembre 28th, 2021

Photo – ©© byncsa – Benoît Guillon – INPN

Æschne azurée – Famille des Æschnidés

PNAL – EN Rhône-Alpes – VU [!] France – LC Europe – LC UICN

©© bync – Pierre Juliand – Haute-Savoie le 7 août 2009 – Monde des Insectes
Cartographie 2021 – Noir : données très récentes (moins de 10 ans), gris : données ayant entre 10 et 20 ans, blancs : données ayant plus de 20 ans
La mention la plus méridionale est à confirmer

C’est un élément faunistique boréo-alpin présent dans l’ensemble du domaine boréal de l’Eurasie et dans les montagnes de l’Europe et de l’Asie centrale. En France, elle n’est présente que sur quelques sites en Haute-Savoie entre 1683 et 2220 mètres en Haute Savoie. Elle est connue entre 1400-2400 m en Suisse.

Découverte le 19 août 1994 par Daniel Grand sur Vallorcine en Haute-Savoie, son autochtonie est indiquée en 2002 ou 2003 selon l’Atlas régional (Deliry 2008). C’est une Libellule rare confinée en France dans l’est du département de la Haute-Savoie en continuité avec des populations suisses. C’est une espèce d’altitude. Des mentions supplémentaires sont incertaines et concernent le Semnoz (Haute-Savoie), la Savoie (Tourbière des Creusates) et l’Isère (Massif du Taillefer).

Se trouve sur des marais à Carex et à Sphaignes d’altitude localement en Haute-Savoie. Une mention de 1964 dans le Puy de Dôme par Aguesse au Lac de Bourdouze n’a pas été confirmée depuis et pourra paraître incertaine. Depuis 2015 l’espèce a été activement recherchée dans le cadre d’OdoRunAlpes menés par le Groupe Sympétrum. étude est en cours (2017-20) sur les massifs de Haute-Savoie et concerne les espèces d’altitude, incluant en conséquence l’Æschne azurée. Pour l’instant aucune action spécifique n’a été menée. Les actions de terrain ont été présentées aux Rencontres odonatologiques de 2017 et un article a été produit (Guillemot & Krieg-Jacquier 2018). Les stations pérennes de l’espèce restent à définir et il s’agit de conserver des réseaux de zones humides favorables à l’espèce tout en veillant à l’impact des aménagements menés en pays de montagne dans le cadre des activités de stations de ski. Il serait à terme pertinent de suivre les populations de l’Aeschne azurée en parallèle avec celles continues présentes en Suisse voisine.

Cliquez sur l’image pour voir en grand format

Records d’altitude : inférieure 991 m (Haute-Savoie) et supérieure 2603 m (Haute-Savoie).

  • Cornuet J.F. & Desmet J.F. 2006 – Les observations d’Aeshna caerulea en Haute-Savoie prises en compte dans la Monographie. – GRIFEM, janvier 2006 : 10 pp.
  • Grand D. 1995 – Premières rencontres avec Aeshna caerulea (Ström, 1783) dans les Alpes françaises (Odonata, Anisoptera, Libellulidae). – Martinia, 11(1) : 3-6.
  • Guillemot A. & al. 2018 – A la recherche d’Aeshna caerulea sur la réserve naturelle nationale de Passy (Odonata : Aeschnidae). – Document non publié.
  • Guillemot A. & Krieg-Jacquier R. 2018 – Aeshna caerulea en France, une espèce en limite d’aire et menacée par le changement climatique (Odonata : Aeshnidae). – Revue scientifique Bourgogne-Franche-Comté Nature, 27 : 265-272.