Odonates de Savoie en 2019 et 2020


Actualités, Bilans annuels, Savoie / vendredi, septembre 25th, 2020

Un Atlas des Libellules de Savoie mis en projet il y a quelques années est remis sur les rails. Certaines zones peu prospectées ont été visitées notamment dans les Bauges comme à la tourbière des Creusates, communes de piémont avec découverte d’une nouvelle population Coenagrion mercuriale. Une partie des prospections a été réalisé en collaboration avec le CEN Savoie. Lestes sponsa, une espèce rare en Savoie (7 localités environ) a été découverte dans les Bauges vers La Féclaz. Une population forte de plus de 50 individus y a été dénombrée. L’automne 2020 sera l’objet de travaux statistiques sur les données savoyardes dans le cadre de la préparation de l’Atlas.

La base régionale O’donata permet désormais la gestion des données en ligne sur un serveur privé. L’ensemble des données historiques de Savoie a été dédoublonné et géoréférencé. De nouvelles données sont issues de collaborations avec le CEN Savoie, ou, en projet avec d’autres structures. D’autres données ont été transmises par le BE Téréo dans le cadre de notre convention commune. Ce sont ainsi plus de 6.000 données qui ont été ajoutées récemment ce qui porte à près de 24.000 le nombre de mentions départementales.

Au niveau suivi des espèces, le Haut-Rhône apparaît comme un hot spot. On y trouve désormais Gomphus simillimus et Stylurus flavipes. Ces deux espèces ont montré des effectifs très inférieurs en 2020 par rapport à 2019. Une nouvelle espèce a été ajoutée à la liste savoyarde : Ophiogomphus cecilia (découverte d’une exuvie). Une coordination du travail de suivi et de récolte d’exuvies est prévue pour les années à venir avec les différentes structures étudiant les Libellules sur le Haut-Rhône. Une station est l’objet du protocole STELI depuis 2012 (St Marcel Pomblière).

Sur le même secteur le suivi de Sympetrum depressiusculum se solde cette année 2020 par aucune donnée et fort peu en 2019. Une réunion de terrain a associé notre structure avec le CEN Savoie, la CNR et la Réserve du Haut Rhône afin de définir les moyens de protéger l’espèce. Il convient en priorité de trouver les gîtes exacts de reproduction de l’espèce.

Alors que Lestes barbarus avait été observé à diverses reprises en Savoie en 2019 (elle n’avait jusqu’alors été observée qu’une seule fois), l’année 2020 n’apporte presque, aucune observation. Néanmoins une population est indiquée au Viviers-du-Lac (G.Grobel).

Des découvertes intéressantes sont à souligner : une belle station de Lestes virens à Aiton (M.Bouron), une belle population de Coenagrion mercuriale à Fréterive (D.Mouchené). On notera par ailleurs l’observation record de Sympetrum danae à l’altitude de 3000 m. A contrario, on a constaté en 2020 un déficit des observations des Cordulies de montagne (Somatochlora alpestris, S. arctica ; D.Mouchené, com.).