Quelques nouvelles de la Leucorrhine à gros thorax – Début de saison 2020


Ain, Etudes, Isère, Leucorrhinia pectoralis, Loire / mardi, mai 26th, 2020

Un article rédigé collectivement par Régis Krieg-Jacquier, Michèle Guinnet, Dominique Lescuyer, Loïc Berger, Aurélien Bourdin, Jérémie Cholet, Loup Noally et André Prat a été présenté sur notre espace Facebook. Il rend compte d’un début de saison dont les prospections ont été tronquées par le confinement lié à l’épidémie de Covid-19, d’une météo ensuite défavorable, etc.

Retenons que dans l’Ain la station historique de Pizay, suite à des difficultés d’assecs répétés les années précédente, seul une paire a été observés, dont une femelle en ponte. Ailleurs des sites ont révélés jusqu’à une douzaine d’individus, mais aucune exuvie n’a été découverte. Si quelques mâles ont été observés à l’étang de But, le site paraîtra fortement dégradé suite à son assec artificiel : absence de nymphaie, disparition des zones à Sphaignes, eau boueuse… Des exuvies ont été découvertes sur un site voisin suivi par Dominique Lescuyer.

Aucun résultat sur le département de l’Isère, tant en Bonnevaux qu’en Isle Crémieu. On trouve dans l’Isle Crémieu des habitats particulièrement difficiles à prospecter.

Les recherches menées dans la Loire par Loup Noally révèle la présence de l’espèce sur deux étangs, un cœur copulatoire…