Les Atlas des Libellules de…

Notre région est concernée par divers Atlas odonatologiques, pour la plupart sous la coordination directe du Groupe Sympetrum (titres sur fond bleu), néanmoins quelques Atlas à dimension plus large le plus souvent ont été réalisés sous d’autres coordinations (titres sur fond gris). Les synthèses ne rendant compte que d’une répartition départementale ne sont pas commentées ici.

Atlas des Libellules du Rhône (2004) [Texte en préparation]

Grand D. 2004 – Les Libellules du Rhône. – Muséum, Lyon : 256 pp.

Atlas des Libellules de Rhône-Alpes & Hautes-Alpes (2008)

C’est le 3 mai 1986 que naît un projet d’Atlas sur les départements du Nord des Alpes françaises (Isère, Savoie et Haute-Savoie) à l’initiative de Cyrille Deliry et David Loose. La première phase consiste à compléter les listes d’espèces départementales, les inventaires et les connaissances. Les principes de sa rédaction sont basé le 26 décembre 1992. Son édition sous forme de classeurs, voulu « dynamique » est réalisée en 1997 et concerne les Libellules rares et menacées des trois départements désignés ici. Entre temps les activités du Groupe Sympetrum se sont étendues à l’ensemble de la région Rhône-Alpes et se sont développées sur les Hautes-Alpes.

Nous développerons ultérieurement l’historique de la mise en place de l’Atlas régional qui sera édité en collaboration avec le Muséum de Grenoble, en 2008. La réalisation d’un livret couvrant les Libellules remarquables de la région accompagné d’un poster sera une étape importante dans la préparation et la communication autour de cet Atlas.

Deliry C., Faton J.M, Pissavin S., 2003Libellules remarquables de Rhône-Alpes. – Muséum de Grenoble et groupe Sympetrum : livret 20 pp. et poster. – Faton J.M. 2003 – L’atlas régional des Libellules. – Le courrier des Epines drômoises, 112 : 25.

Le 12 octobre 2008 l’Atlas est remis aux auteurs au domicile du du coordonnateur à Villette de Vienne (Isère).

Deliry C. (coord) 2008 – Atlas illustré des libellules de la région Rhône-Alpes. – Dir. du Groupe Sympetrum et Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble, éd. Biotope, Mèze (collection Parthénope) : 408 pp.

Atlas des Libellules de Méditerranée… (2009)

Appartenant au Bassin méditerranéen, la région Rhône-Alpes est inclue dans cet Atlas car elle est couverte par le Bassin du Rhône. La contamination des bordures fait que la partie Bassin de la Loire de la région, se trouve aussi cartographiée à une échelle du quinquagintakilometron (50×50 km). Il est réalisé par l’agrégation de bases de données nationales complétées par des bases personnelles en l’occurrence pour l’Afrique du Nord. La littérature a aussi été examinée, y compris celle d’ouvrages non publiés de la littérature grise.

Cet ouvrage a été réalisé aux échelles nationales, aussi, le Groupe Sympetrum n’a pas contribué autrement que par ses données et n’a pas été consulté pour sa préparation.

En ce qui concerne la France les données proviennent du programme INVOD auquel le Groupe Sympetrum et ses membres ont amplement participé sur la région. Une base formée de plus 120.000 données vient nourrir l’Atlas des Libellules de Méditerranée. Notre Atlas de 2008 figure dans la bibliographie, mais pas celui de 1997, ni les travaux parus dans la revue Sympetrum, alors que d’autres articles mineurs sont cités pour la région. Les observateurs ne sont pas cités dans cet Atlas, mais la liste des participants au programme INVOD est référencée selon le site Internet de la SfO.

Cet ouvrage est désormais disponible en ligne sur Internet.

Boudot J.P. & al. 2009 – Atlas of the Odonata of the Mediterranean and Nord Africa. – Libelllula, suppl.9 : 256 pp.

Atlas des Libellules de l’Ardèche (2012)

L’Atlas est rédigé et coordonné par A.Ladet, notamment dans le cadre de ses activités professionnelles à la FRAPNA Ardèche. Une version sous forme de rapport d’étude sera préparée dans un premier temps (2009) et suivie par un travail d’édition effectif (2012). Il est réalisé en collaboration avec le Groupe Sympetrum qui a apporté le soutien logistique de la Base de données, la coordination de l’iconographie par P.Juliand, la mise en place du plan, textes et relectures, notamment selon les activités de C.Deliry. Le dossier est suivi aux Monts d’Ardèche par N.Dupieux.

2008-2009 – Rédaction en décembre 2008 de la partie générale par C.Deliry et retours de relecture et avis. Il s’agit d’un gros morceau pour l’année 2009 en Ardèche. Divers échanges : plans, premières monographies ou cartographies… sont réalisés et s’intensifient dès le mois d’avril. Le plan des monographies et les principes de rédaction arrêtés début mai, la rédaction en file va pouvoir être faite par Alain Ladet (FRAPNA Ardèche, coordination Sympetrum Ardèche). Un premier document préliminaire aussi complet que possible a été réalisé pour la fin du mois de juin. Début juillet un point est fait par A.Ladet sur l’iconographie des parties générales. Il est complété fin juillet par C.Deliry. Une synthèse pourra être faite par P.Juliand qui coordonne l’iconographie et un appel aux illustrations manquantes réalisées. Un premier examen général est en préparation. L’essentiel de la rédaction de l’Atlas a repris dès août sous la plume d’A.Ladet. Un point administratif est fait par N.Dupieux le 20 octobre 2009 et souligne l’impératif de clôture du projet pour fin décembre. L’ensemble des monographies a été rédigé par A.Ladet à la date du 4 décembre. L’ensemble des relectures de monographies a été faite par C.Deliry le 6 décembre 2009. La version finale est éditée le 19 décembre 2009. L’ensemble des monographie a donc été rédigé entre avril et décembre 2009 par Alain Ladet.

Ladet A. (coord.) 2009Les Libellules dans le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et le département le l’Ardèche. – FRAPNA Ardèche, Groupe Sympetrum : 209 pp.

2011-2012 – L’Atlas est rédigé globalement et des chapôs pour chaque espèces sont préparés au niveau du PNR et relus par l’équipe. Il est prêt fin 2011 et une relance du projet d’édition est faite en janvier 2012. Il sera finalement édité le 20 décembre 2012.

Ladet A., Juliand P. & Deliry C. 2012Libellules d’Ardèche. Atlas des Libellules du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche et du département de l’Ardèche. – FRAPNA 07, GRPLS, PNR des Monts d’Ardèche : 236 pp.

Nouvel Atlas des Libellules de l’Isère (2014)

Envisagé dès 2010 dans le cadre du Plan d’Action départemental, cet Atlas est édité en ligne tout début 2014 selon les principes d’une rédaction très simple.

Deliry C. & le Groupe Sympetrum 2014 – Nouvel Atlas des Libellules de l’Isère. – Concepts & Méthodes, Sympetrum.

Atlas des Libellules d’Europe (2015)

A l’instar de l’Atlas des Odonates de Méditerranée paru en 2009, il y a eu fort peu de communication en local sur la préparation de ce remarquable document. Nous apprenons par hasard en juin 2009 qu’un tel atlas était en préparation, mais il n’y a rien à l’époque sur Internet. Malgré nos recherches ou demande il faut attendre 2012 pour en avoir quelques nouvelles : l’Atlas européen correspond à un programme conjoint des différentes sociétés Odonatologiques nationales d’Europe, auxquelles se sont joints des « databaseurs nationaux » lorsque aucune société n’est présente. Il s’inscrit dans la continuité intellectuelle de l’Atlas des Odonates du Bassin Méditerranéen et du nord de l’Afrique mais sera publié par un éditeur professionnel et non par une société nationale particulière (J.P.Boudot, in litt. du 4 juin 2012). Puis presque plus rien jusqu’à son édition en 2015… ce sont fort peu d’informations qui ont circulé au niveau national et moins encore à notre échelle régionale.

L’Atlas se base sur près de 5 millions de données, ce qui est l’équivalent de 260 années de prospection en continu ! Ce sont les auteurs de l’ouvrage qui on maintenu les bases de données nécessaires à sa réalisation ou agrégé les bases nationales qui étaient disponibles. Des compléments ont été disponibles pour la France auprès de Jean-Michel Catil, Julien Dabry, Jean-Louis Dommanget, Clément Hénniaux, Florent Prunier, Eric Sansault et Vincent Ternois, mais aucune démarche complète de moissonnage n’a pu être menée pour un travail d’une telle ampleur. Néanmoins les données de la SLO, de Poitou-Charentes Nature et de l’Atlas du Languedoc Roussilon ont pu contribuer. Des bases de données supplémentaires concernent pour la France : Laurent Chevallier, Benoît Gauquier, Sylvain Lethuillier, Rainald Morantin,, Thomas Roussel, David Sannier, Cédric Vanappelghem et Sabine Zèges. Il y a fort peu de contributions françaises à l’iconographie.

Le projet d’Atlas européen a été lancé dès 2003 et s’est basé sur un réseau de bases de données nationales dans un premier temps. Il a été précédé d’un travail selon la même mouvance sur les Odonates de Méditerranée paru en 2009 (voir plus haut). Celui-ci a été lancé en 2007 suite à un workshop qui s’est tenu à Porto en octobre. Dès 2012 le réseau relativement complet de bases de données a été opérationnel. Ce sont près de 230.000 données françaises provenant du programme INVOD (arrêté en 2001-2002) et poursuivi par le CILIF qui ont contribué à cet Atlas.

Notons à titre d’information que le Groupe Sympetrum qui dispose de plus de 160.000 données antérieures à 2012 et plus de 200.000 avant 2014 aurait pu être un collaborateur significatif. Par ailleurs les observateurs ne sont pas listés dans l’ouvrage.

Boudot J.P. & Kalkman V.J. 2015Atlas of the European dragonflies and damselflies. – KNNV publ., The Netherland : 381 pp.

Atlas des Libellules de Provence Alpes Côte-d’Azur (2017)

Les fondements de la mise en place d’un Atlas dans la région PACA se base sur un jeu d’acteur relativement complexe, qui ont finalement réussi à se coordonner dans le cadre de la déclinaison régionale du PNAO. Ceci a conduit à l’édition papier d’un Atlas régional en 2017 (Papazian & al. 2017). L’organisation aboutit à un ouvrage tricéphale sous l’égide de la LPO PACA, l’OPIE Provence-Alpes du Sud et la Société française d’Odonatologie. On pourra considérer en outre les structures ou dynamiques suivantes comme contributrice à la réalisation de cet Atlas : SILENE, PNAO dans sa déclinaison régionale et la dynamique Entre Amis. Un grand nombre de partenaires techniques est finalement intégré au projet. Deux projets sont lancés en parallèle et convergent en définitive vers un objet commun qui est l’Atlas dans sa déclinaison papier : Faune PACA permet la saisie des données en ligne et présente un Atlas en ligne maillé piloté sous la gestion technique de la LPO PACA et l’OPIE Provence (à l’initiative de l’Atlas papier finalement édité en 2015) et la SfO PACA qui assoit son action sur un Atlas odonatologique (Odonates PACA) en ligne et moissonne différentes bases de données. C’est par la seconde entrée que le Groupe Sympetrum a contribué à cet Atlas, sous l’impulsion de la dynamique Entre Amis. Cyrille Deliry, alors président du Groupe Sympetrum, est membre de la coordination de l’Atlas Odonates PACA qui se réunit la première fois le 30 mai 2007. L’Atlas en question est mise en ligne en aout 2009. Le 26 mars 2011, l’antenne régionale de la SfO est créée avec pour représentants principaux Y.Blanchon et Y.Braud. Le Groupe Sympetrum en association avec Entre Amis produit 13257 données qui sont versés à la SfO PACA soit près de 10% du total des quelques 116000 données réunies pour la rédaction de l’Atlas. Près d’un millier de contributeurs a collaboré à ce document. Près des deux-tiers des données ont été réunies entre 2011 et 2016 sur le portail de saisie des données Faune PACA.

Papazian M., Viricel G., Blanchon Y. & Kabouche B. 2017Les Libellules des Provence-Alpes-Côte d’Azur. – Biotope, Mèze : 368 pp.

Atlas des Libellules de France (en préparation… 1994… lancé en 1982)

Le programme d’Inventaire National des Odonates (INVOD) est lancé dès 1982, ce qui est publié quelques années plus tard (Dommanget 1985). Il est alors couplé avec un projet d’Atlas des Odonates du Massif Central (Francez 1985) qui ne semble pas devoir aboutir un jour. C’est le 27 mai 1986 que nous prenons un premier contact avec Jean-Louis Dommanget dans le cadre du lancement de la participation des départements du Nord des Alpes françaises au programme INVOD (Isère, Savoie, Haute-Savoie). La fiche enquête est distribuée aux membres de notre toute jeune association en 1987 et si chacun participe à l’échelle de ses propres données, l’association fournira des synthèses selon la maille des cartes 1/50000e dans un premier temps. C’est un total modeste de 1867 données qui concerne notre région en 1988 (Dommanget 1988). En 1989 le programme INVOD devient indépendant dans son mode de fonctionnement ce qui lève quelques difficultés déontologiques qui limitaient jusqu’alors la participation de l’association Sympetrum. La naissance rapide de la Société française d’Odonatologie viendra encore renforcer nos possibilités de collaboration et nous devenons membres associés à cette Société. Si un atlas national préliminaire est programmé pour 1990, ce n’est qu’en 1994 qu’il sortira (Dommanget 1994).

Un état des connaissances permet de classer le département de l’Ardèche avec 3818 données au second rang national, celui de l’Isère (1348) au sixième rang, alors qu’en terme de prospections communales l’Isère avec 121 communes est au second rang, l’Ardèche (110) au troisième, la Drôme (71) au dixième. En en ce qui concerne le nombre de taxons, c’est l’Isère qui avec 69 taxons est au premier rang national, l’Ardèche (67) au second et la Drôme (60) au huitième (d’après Dommanget 1994). A titre d’essai 6000 données informatisés sont transmises au programme INVOD en 1995.

Dommanget J.L. (coord.) 1994Atlas préliminaire des Odonates de France. Etat d’avancement au 31/12/1993. – SFF, MNHN, SFO, Min. Envir., Coll. Patrimoines Naturel, voL.16 : 92 pp.

Le 1er janvier 1998 un Observatoire permanent du patrimoine odonatologique national est placé sur le site Internet de la SfO.

Après un premier essai, assez peu concluant en 1995, les données régionales montent par paquets au programme INVOD : 8490 en novembre 2000, mais de nouveaux ajustements sont encore nécessaires pour rendre les deux bases compatibles, en 2001 un nouvel essai avec 20000 données est enfin concluant, 12604 en octobre 2002 et enfin 23.009 en novembre 2002. Alors que le programme INVOD est clôturé nous aurons fait remonter au programme INVOD un total de 58812 données. Un bilan pour la période 1982-2000 est publié dans Martinia (Dommanget & al. 2002).

Le projet de cartographie nationale se poursuit dans le cadre du CILIF dès lors, mais la dynamique de ce programme est plus discrète et moins efficace en terme de rendus ou de publications intermédiaires. Néanmoins on peut consulter les résultats sur l’Observatoire permanent mais il n’a pas été mis à jour depuis 2007. Entre temps des cartes « privées » on circulé dans le cadre du PNAO ou de la préparation de la Liste Rouge national récemment éditée. Ceci signifie qu’un Atlas actualisé reste disponible.

Suite à la récente dissolution de la SfO début 2019 le groupe OPIE-odonates qui a pris le relais maintien le projet d’édition d’un Atlas national. Le tour d’horizon rédigé par Houard & Vannappelghem (2011) permet de se rendre compte de l’état de l’odonatologie française au moment du lancement du PNAO.

  • Dommanget J.L. 1985 – Inventaire des Odonates de France (programme INVOD). – Martinia, 1-2 : 5-22.
  • Francez A.J. 1985 – Inventaire national (INVOD) du Secrétariat de la Faune et de la Flore. Atlas « Odonates du Massif Central ». – Martinia, 1-2 : 23.
  • Dommanget J.L. 1988 – Etat d’avancement de l’inventaire cartographique national (programme « INVOD »). – Martinia, 4(1) : 23-29.
  • Dommanget J.L. (coord.) 1994Atlas préliminaire des Odonates de France. Etat d’avancement au 31/12/1993. – SFF, MNHN, SFO, Min. Envir., Coll. Patrimoines Naturel, voL.16 : 92 pp.
  • Dommanget J.L., Dommanget C., Dommanget T. (coord.) 2002 – Inventaire cartographique des Odonates de France (Programme INVOD). Bilan 1982-2000. – Martinia, 18, suppl.1 : 1-68.
  • Houard X. & Vannappelghem C. 2011 – Tour d’horizon de l’odonatologie française. De la découvert des libellules à la mise en oeuvre du Plan national d’actions en faveur des odonates. – Le Courrier de la Nature, 265 : 25-32.

En préparation…

Atlas des Libellules de Haute-Savoie [Texte en préparation]

Bal B. 1997 – Odonates de Haute-Savoie. Première synthèse cartographique (74). – Doc. APEGE, GRPLS à diff. restreinte aux observateurs, non paginé. – Bal B. 2000 – Odonates de Haute-Savoie. Synthèse cartographique. 2ème édition.

Atlas des Libellules de Savoie [Texte en préparation]

30 novembre 2013 – Annonce faite aux rencontres des Naturalistes de Savoie le 30 novembre 2013. Ce projet est à développer.

Atlas des Libellules de La Loire (en cours de rédaction)

  • Présentation résumée du projet [PDF]
  • Boeglin Y. & Sthème de Jubécourt J. 2014Projet d’Atlas des Odonates de la Loire. Plan de prospection et mise en application de la déclinaison régionale du PNAO. – Doc. GRPLS. – PDF
  • Sthème de Jubécourt J. & Boeglin Y. 2015Atlas des Odonates de la Loire. – Doc. GRPLS. – PDF
  • Deliry C. (coord.) 2008Atlas illustré des Libellules de la région Rhône-Alpes. – Dir. du Groupe Sympetrum et Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble, éd. Parthénope, Mèze : 404 pp.