Le département de l’Ain entre dans l’histoire de l’odonatologie en même temps que la région avec une synthèse sur les Insectes rédigée par de Villers en 1789. Celle-ci est assez fortement teintée d’éléments issus de la région lyonnaise. On y trouve notamment des mentions de la Bresse dont celle d’Ophiogomphus cecilia, une espèce qui n’a pas été retrouvée depuis sur le secteur. Il a cependant été réobservé dans le département en 2015 sur une localité non précisée.

Quelques évocation imprécises au cours du XIXe siècle, il faut attendre une brève synthèse de Lacroix publiée en 1914 avant de réentendre parler les Libellules de l’Ain. Puis de nouveau plus rien… avant quelques premiers travaux sortant dans les années 1980 qui ne concernent que quelques stations seulement.

Une première liste commentée des Libellules du Marais de Lavours préparée par Cyrille Deliry et éditée en 1988, ainsi qu’une synthèse de Daniel Grand sur les Odonates de la Dombes parue dans Martinia en 1991 viennent inaugurer, bien tardivement la naissance de l’odonatologie moderne dans ce département.

On trouvera en 1995 le premier bilan à dimension départementale accompagné d’une Liste Rouge (Deliry 1995). La première coordination départementale officielle du groupe Sympetrum naît en 1998 et est prise en charge par Pierre Marigo.

Dans le cadre de la préparation de l’Atlas régional, des prospections odonatologiques sont commanditées par l’association Sympetrum qui offre des Bourses d’Etude. L’une d’elle est menée notamment sur la Bresse par Stéphane Pissavin (Pissavin 2003). Le 16 décembre 2006, Cordulegaster bidentata, est « officiellement » découvert in extremis par Régis Krieg-Jacquier, Pierre Roncin et Cyrille Deliry, toujours dans le cadre de la préparation de l’Atlas. L’histoire montrera que l’espèce avait été en fait découverte quelques mois plus tôt (Krieg-Jacquier & Lathuillière 2010).

La Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain accueille depuis 2006 une section Odonatologie. Elle est coordonnée par Régis Krieg-Jacquier.

En fin d’année 2008, Pierre Marigo passe le relais de la coordination départementale à Régis Krieg-Jacquier. L’Atlas régional (Deliry 2008) sera accompagné d’une Liste Rouge révisée des Libellules du département. Une convention de mutualisation des données est signée le 16 septembre 2013 avec la FRAPNA Ain. Une nouvelle Liste Rouge révisée et revalidée sort le 15 décembre 2013 (Deliry & le Groupe Sympetrum 2013). Valentin Baux vient seconder la coordination en 2014 alors que Cyrille Deliry avait fait la transition entre 2008 et 2014. Cette même année une liste commentée des Libellules de l’Ain est suggérée par l’association. Celle-ci sera vraisemblablement transformée en Atlas des Libellules du département dont l’élaboration est en cours de réflexion suite à une réunion de préparation le 28 décembre 2016.

Ces dernières années plusieurs espèces ont été l’objet d’études, d’articles spécifiques ou de suivis assidus : Leucorrhinia pectoralis, Leucorrhinia albifrons, Cordulegaster bidentata, Oxygastra curtisii, Boyeria irene, Sympetrum depressiusculum, Stylurus flavipes et Somatochlora arctica principalement.

Références générales

  • de Villers C.J. 1789Caroli Linnaei entomologia, faunae suecicae descriptionibus aucta. – Tome 3, Lugduni, Piestre et Delamollière.
  • Deliry C. 1988 – Première liste commentée des Libellules du marais de Lavours (Ain). – Sympetrum, 2.
  • Deliry C. 1995Bilan des connaissances sur les Odonates de l’Ain. In Libellules de la Chute de Brégnier-Cordon. CNR. – Dossier d’Etude du GRPLS.
  • Deliry C. (coord) 2008Atlas illustré des libellules de la région Rhône-Alpes. – Dir. du Groupe Sympetrum et Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble, éd. Biotope, Mèze (collection Parthénope).
  • Deliry C. & le Groupe Sympetrum 2013Liste Rouge des Odonates en Rhône-Alpes & Dauphiné. – Col. Concepts & Méthodes, Groupe Sympetrum, Histoires Naturelles, n°25.
  • Grand D. 1991 – Les Odonates de la Dombes et des régions voisines (Ain). – Martinia, 7 (2).
  • Krieg-Jacquier R. & Lathuillière M. 2010Cordulegaster bidentata Selys, 1843 dans le département de l’Ain. Etat des connaissances en 2009 (Odonata, Anisoptera, Cordulegastridae). – Martinia, 26 (1/2).
  • Lacroix J. 1914 – Quelques névroptères recueillis dans les départements de l’Ain… – Annls de la Soc. Linn. de Lyon, 61.
  • Pissavin S. 2003Rapport de prospection. Département de l’Ain. 2003. – Dossier d’Etude, Bourse du GRPLS.

Quelques références spécifiques récentes… etc.

  • Broyer J. & al. 2009 – L’habitat de Leucorrhinia pectoralis Charpentier, 1825 (Odonata, Libellulidae) dans les étangs piscicoles de la Dombes (Ain). – ONCFS, Birieux : 13 pp.
  • Krieg-Jacquier R. & Deliry C. 2009 – Observations récentes de Leucorrhinia albifrons (Burmeister, 1839) dans le département de l’Ain (Odonata, Anisoptera, Libellulidae). – Martinia, 25 (3) : 119-128.
  • Grand D. 2010Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825) dans la Dombes (département de l’Ain) : éléments de biologie (Odonata, Anisoptera : Libellulidae). – Martinia, 26 (3-4) : 151-166.
  • Krieg-Jacquier R. 2010Epitheca bimaculata (Charpentier, 1825) dans le département de l’Ain (Odonata, Anisoptera, Corduliidae). – Martinia, 26 (3-4) : 83-97.
  • Krieg-Jacquier R. & Lathuillière M. 2010Cordulegaster bidentata Selys, 1843 dans le département de l’Ain. Etat des connaissances en 2009 (Odonata, Anisoptera, Cordulegastridae). – [A préciser]
  • Grand D., Pont B., Krieg-Jacquier R., Barlot R., Feuvrier B., Bazin N., Biot C., Deliry C., Gaget V., Michelot J.-L. & Michelot L. 2011 – Gomphus flavipes (Charpentier, 1825) redécouvert sur le bassin hydrographique du Rhône (Anisoptera : Gomphidae). – Martinia, 21 (1) : 9-26.
  • Krieg-Jacquier R. & Baux V. 2017 – Rapport diagnostic 2017. Le statut de Leucorrhinia pectoralis en Bresse et en Dombes. – Ain (Odonata, Libellulidae). – Rapport diagnostic du Groupe Sympetrum dans le cadre du PNAO.
  • Baux V. & Krieg-Jacquier R. 2018 – Leucorrhinia pectoralis dans l’Ain : rigueur dans les inventaires, conséquences sur la gestion des habitats et la pérennité des populations. – Bourgogne-Franche-Comté Nature, 28.
  • Chassery C. 2018 – Identification et caractérisation des lieux de reproduction de la Leucorrhine à gros thorax (Leucorrhinia pectoralis) en Dombes (Ain). – Rapport de stage, Univ. Grenoble, Groupe Sympetrum.
  • Carcenat P., Ducos E. & Hulot M. 2019a – Pièces d’eau favorables au cycle larvaire de Leucorrhininia pectoralis dans l’est de la Dombes. – Analyses et Techniques d’Inventaire de la Biodiversité, Groupe Sympetrum.
  • Carcenat P., Duvos E. & Hulot M. 2019b – La Leucorrhine à gros thorax Leucorrhinia pectoralis dans la Dombes : recensement des habitats favorables au cycle larvaire et expérimentation de piégeage. – Rapport, Analyse des Techniques d’Inventaire de Biodiversité, Groupe Sympetrum.
  • Krieg-Jacquier R. 2020 Prospection et identification des sites de reproduction de Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825) en Dombes et Bresse de l’Ain. Rapport 2019. – GRPLS.